IRC en vrac

<Moa2020> c'est pas fun si t'insultes quelqu'un et qu'il s'en rend pas compte <Moa2020> c'est comme jouer en god mode. <|Mksh|> Moa2020: toi c'est plutot le gode mode

vintage

Immortelle Betty Page

Betty Page la mythique pinup qui n'a jamais cessé  de faire tourner les têtes ! La voila dans un joli pack de plus de 200 photos !

                          

La France en Noir et Blanc

Plein de photos en HQ de Doisneau, de Caron, de vues de Paris d'autrefois, tout ou quasi en noir et blanc. Le temps de l'innocence ou presque....

                                   

Les tatoués de Biribi : Pas de chance pour les mauvais garçons

 Biribi est un  terme informel qui désignait les compagnies disciplinaires et les établissements pénitentiaires de l’armée française situés en Afrique du Nord lors de la conquête coloniale. Cet instrument répressif était destiné à accueillir tous les militaires réfractaires, les indisciplinés de l’armée française, les gars qui avait un casier un peu lourd lors de l’appel pour le service militaire. Surnommée la « première fabrique de tatoués », Biribi façonnait les tatoués à la pelle. Il y avait une grille de motifs et de symboles pour tous les bagnards et chacun piochait dedans selon ses origines, son régiment, etc. Tous ces symboles se profilaient comme une carte d’identité, immédiatement reconnaissable. On trouvait également des provocations, des insultes, « Tu pouvais trouver tatoué « j’ai le » dans la main, à l’intérieur de la paume et un cafard sur le front. Et le matin quand il faisait le salut militaire, tu pouvais lire « j’ai le cafard », c’était pour emmerder les gradés qui les passaient en revue »

Le cinema c'est sérieux pour la Patrie Camarade !

Voila l'avant dernier paquet d'affiches de propagande soviétiques faisant partie d'un gros tas de 600, classées par théme par votre dévoué serviteur,*sigh*, cette fois ci relatif au cinéma qui n'est pas une affaire à laisser aux idéalistes libidineux defenseurs du grand capital, cette ignoble chose qui corrompt l'âme des Camarades en leur faisant miroiter l'appat du gain et des ptites pépées dixit ce brave Joseph Staline. Pour une fois j'ai omis de faire un fichier compressé avec les images en HD, si ca interresse quelqu'un(e), faites le moi savoir par le formulaire de contact <====

La Vie Parisienne

Non il ne s'agit pas d'un post venant d'un mec qui habite le tréfond de la campagne et qui a de la paille dans ses chaussures et qui réve des lumières et des joies de la grande ville, mais plutôt d'un post surgit du fond des ages pour publier des couvertures de La Vie parisienne le magazine masculin (entendez par là vaguement érotique)  français créé en 1863 qui a été publié de manière continue jusqu'en 1970.

Petite rétrospective en 118 images

Soviet Propaganda : Pour la gloire de l'industrie

Vite Fait un petit paquet d'affiche de propagande soviétique exhortant les camarades à oeuvrer pour le bien être de la mère patrie, pour sa défense contre les pédonazis et les americapitalistes.

Les femmes au travail pendant la Seconde Guerre Mondiale

On a tous vu ces images plus ou moins propagandesques de la seconde guerre mondiale montrant des femmes, plus ou moins jeunes sur des chaines d'usines de munitions, ou dans des ateliers de montages d'avions, toujours avec ce petit grain vintage et ce sourire patriotique étazunien.

                          

Make kids for the Party Glory Comrades !

Un nouveau batch d'affiches de propagande soviétique incitant les bons et braves bipédes que nous sommes à faire des enfants, à les protéger, à les empécher de boire et de faire des conneries pour la gloire du parti, de la nation. Ainsi l'Internationale étendra son aura de liberté (d'enculade) sur toute la Terre.

La suite aprés le jump.

Soviet Propaganda : "FAIS DU SPORT CAMARADE"

Bouges ton corps pour le bien de la patrie et ne fais pas de gras (comme bibi).

25 Affiches de propagande soviétique des années fastes et le pack d'images en HD à télécharger ici

Quand la publicité était miso à souhait

Des femmes nues bien galbées tressautant du popotin qui achétent de la biére en faisant la popotte tout en ayant une haleine fraiche et les aisselles qui sentent bon pour faire plaisir à leur mari royal le cul posé sur le canapos ....

Et oui c'était ça le temps révé de la pub sexiste, misogyne,

Delectation garantie en regardant ces quelques 60 publicités bien vintages qui feraient grincer les dents des chiennes de garde comptemporaines.

Syndiquer le contenu